Championnat de Départemental 3, groupe E, 22e journée.

FC Plessis-Grammoire – AG Champigné-Querré : 2-1 (MT : 0-0)

Buts : Jonathan BELOUIN (sp.) (x2) pour le FC Plessis-Grammoire.

Cliquez ici pour voir le classement

Le résumé du match de Jonathan BELOUIN, entraîneur-joueur du FC Plessis-Grammoire :

“Dimanche dernier avait lieu le dernier match de la saison. Nous recevions l’équipe de Champigné-Querré, avec une double revanche à prendre sur eux, déjà suite au match aller, ainsi que sur notre dernier déplacement ou nous avions pris une valise… J’ai eu encore du mal à avoir des joueurs motivés ce week-end, mais le noyau dur de mon équipe était présent. Nous voulions terminer la saison en beauté et surtout éviter une mauvaise surprise d’une éventuelle descente, car même en étant septième, nous pouvions y avoir le droit, suite à des refontes de divisions et des descentes de confrères du département de Régional 3…

Nous attaquons ce match avec de l’envie et du beau jeu. Nous sommes dominateurs, nous récupérons le ballon haut et nous nous procurons pas mal d’occasions de but, mais comme d’habitude, nous sommes trop timides et pas assez efficaces dans le dernier geste. Honnêtement, à la mi-temps, nous n’avions rien concédé de la part de nos hôtes et nous aurions dû avoir plusieurs buts à notre actif. Nous reprenons la deuxième mi-temps comme en première, l’équipe adverse se fait moins bouger, mais reste inoffensive. Et sur une occasion qui n’en est même pas une, il y a une grosse mésentente entre mon défenseur et mon gardien de but, l’attaquant adversaire en profite et marque 1-0… Quelle réussite devant si peu d’occasions…!

Je décide d’opérer des changements et je rentre sur le terrain. Nous continuons de pousser et nous obtenons un penalty à l’heure de jeux. Je me charge de le transformer avec une frappe en lucarne. A la suite de ce but, nous continuons à pousser, nous tapons la barre transversale et nous butons sur le bon gardien de but adverse. Puis à la 75e minute de jeu, je reçois un très bon ballon de Nicolas Blondeau dans la surface de réparation et je croise une frappe, plat du pied, une nouvelle fois dans la lucarne du but adverse. Ouf, nous prenons enfin les devants.

Le match continue et se hache un petit peu, la nervosité gagne les deux équipes. Sur un très bon centre de Matthieu Marchand, notre marathonien, je n’arrive pas à placer correctement ma tête pour marquer le triplé. C’est dommage, car le centre était parfait. Cela sera la dernière occasion du match. Nous remportons ce match dans la douleur si nous regardons le score, mais maîtrisé sur l’ensemble du match. Il faudra cependant à l’avenir, se montrer plus réaliste et ne pas attendre que le coach handicapé rentre pour marquer des buts… Je sais que je vais avoir des réflexions, suite à cette dernière parole (rire), mais bon, ils me connaissent, j’aime chambrer. Voilà, j’ai hâte de les retrouver la saison prochaine avec, je l’espère, plus de présences pour jouer le haut de tableau, car on en est capable. Il faudra stopper l’élan de canard au club (rire). A la saison prochaine !”

 

Cet article a été lu 239 fois.