Championnat Départemental 2, groupe C, 17e journée.

Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire – AS Réveil Vernantes-Vernoil : 2-1

Cliquez ici pour voir le classement

Yannick RIVET, dirigeant de l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire, nous fait son résumé décalé de la rencontre :

“Que nous arrive-t-il aujourd’hui ??? Des Schtroumpfs Noirs, menés par Gargamel et Azraèl, débarquent dans notre joli petit village de champignons, à l’orée du bois du Hutreau !!! Que viennent-ils chercher ici ?? Des points ? De la nourriture, ou de quoi parvenir à trouver la pierre Philosophale ?? Quoi qu’il en soit, ils ne sont pas venus pour faire de la figuration, bien au contraire. Le match est intense, physique, mais les petits Schtroumpfs bleus sont présents et empêchent les Noirs de dérouler leur jeu. Mieux même, Julian, le Schtroumpf artilleur, trouve de bonnes opportunités, mais pas assez pour faire trembler Gargamel. Dans son jardin, Yoan, le grand Schtroumpf barbu-rouge garde sa cage propre. Derrière, Jean, le Schtroumpf à lunettes, et Jean-Sim, le Schtroumpf rugueux, Tom, le grand Schtroumpf costo-bricolo, et le jeune Schtroumpf Tom (lui aussi) gardent bien le centre du système mis en place par Greg-Homnibus, le vieil enchanteur !! Au milieu du dispositif, Romain, le vieux Schtroumpf, Ryad, le Schtroumpf sarrasin, Vincent, le Schtroumpf tricoteur et Tathan, le Schtroumpf intello, font un travail de sape Schtroumpfement terrible. Devant, Julian le Schtroumpf-artilleur, et killian, sctroumpf raleur n’arrêtent pas de courir pour couper le jeu des Schtroumpfs noirs ! Vincent doit laisser sa place à Sefyu, le Schtroumpf sombre. Vers la 31e minute, ce même Sefyu est Schtroumpfement bien placé pour reprendre un ballon qu’il transforme en BUT pour les petits hommes bleus (1-0). Et c’est mérité d’arriver à la mi-temps avec ce score en notre avantage. La débauche d’énergie est à la hauteur de nos ambitions. SCHTROUMPFIMISCIME Satisfaction !!

Dès la reprise, les NOIRS bonhommes bousculent notre troupe qui peine à dégager, et sur une touche anodine, se fait surprendre au second poteau par un Schtroumpf noir en embuscade (1-1). GRRR que c’est rageant, on a pris presque le même dimanche dernier contre les chevaliers noirs de Baugé !! Mais la lutte continue, les contres bleus succèdent aux attaques noires, la fatigue commence à se faire sentir, tout comme Romich derrière moi, (mais lui, ce n’est pas la fatigue, mais son arrière-train qui sent). Le Schtroumpf Joli rentre en jeu, pour soulager les attaquants !! Les passes deviennent Schtroumpfement floues, les actions Schtroumpfement confuses, les paroles Schtroumpfement fortes, les gestes Schtroumpfement en retard, et c’est Tathan, l’intello qui prend une deuxième biscotte qui, avec la confiture de salsepareille, devient rouge !! C’est diminué que les petits bleus devront finir le boulot, pour ne pas finir en soupe aux schtroumpfs ou en dîner pour Azraèl, ce chat noir, vilain et méchant. Le temps passe et c’est le jeune Schtroumpf TOM qui frappe à environ trente-cinq mètres du Royaume de Gargamel, un bon ballon qui s’envole et qui retombe entre le gardien du temple et la barre transversale du pauvre Goal qui se troue SCHTROUMPFEMENT bien pour nous bien sur… Lui, qui a sûrement sauvé son équipe bien des fois, est inconsolable. Derrière moi, sa SCHTROUMPFETTE est aux anges (2-1). L’arbitre siffle la fin de ce combat remporté par des SCHTROUMPFS joyeux qui, grâce la conviction, l’envie et l’entraide, ont su relever la tête et vaincre cette troupe Noire qui est bien difficile à surprendre.

Je retourne lire et écrire quelques contes, afin de vous faire rêver de nouveau. C’était PEYO, euh pardon Yannick RIVET. A dimanche prochain !!”

 

Cet article a été lu 382 fois.