Dans ce match, malgré la belle performance de Rokas Uzas, Angers BC s’est incliné en prolongation face à une équipe de Rueil, qui aura su profiter des défaillances adverses. Les joueurs d’Angers ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes, au grand d’âme de leur entraîneur Vincent Lavendier, furieux à la sortie du match et d’un public venu en nombre les encourager.

Le début de match est équilibré, où Uzas fait face à la force collective adverse, mais il est malheureusement bien seul. A la mi-temps le score est de 34-34. Rarement dans ce match, les deux équipes ont su creuser des écarts conséquents. Malgré un manque de présence aux rebonds et des pertes de balles adverses, Rueil n’en profite pas et le score est serré. Le suspense est intense jusqu’au bout. On pense qu’à ce moment-là, les Angevins vont faire la différence à la suite d’un deux points de Suhard, qui donne cinq points d’avance à son équipe (61-56, 35’50). Mais l’ABC commence à déjouer et encaisse un 10-2, ponctué par un trois points de Felder (63-66, 38’44). Angers réduit le score avec un deux points, puis Lonzième a le sort du match entre ses mains, sur deux lancers-francs, à deux secondes de la fin. Avec une réussite sur deux, il égalise, mais ne donne pas la victoire espérée à Angers (66-66). La prolongation est une multitude d’approximation et de maladresse du côte Angevin. Celle-ci débute d’ailleurs, par un onze à zéro, en deux minutes (66-71). Douillet puis Gabsi tentent de créer l’illusion (71-77), mais Rueil ne lâche pas prise et enfonce le clou  (73-83). Que de regrets pour des joueurs Angevins, qui ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Les réactions :

Vincent LAVENDIER (entraîneur Angers BC) : “Notre contre-performance, je la résumerais en deux mots : Rebonds offensifs et balles perdues. On n’a pas été performant aux rebonds et on a perdu trop de ballons. Au vu de la moyenne de points par match de Rueil, on avait décidé de faire un match défensif, ce qui a été fait. Ensuite, on a manqué d’agressivité, on a fait preuve de trop d’incohérence dans le jeu. On a eu trop de manque dans le jeu collectif, avec aussi trop de dribbles. On s’est mis en difficulté tout seul. Des systèmes, qui fonctionnaient bien lors du dernier match, n’ont pas été réussis, alors que la semaine d’entraînement s’est très bien passée. Je demande plus de concentration et d’implication. J’estime que cette défaite est pour les joueurs. Certains cadres de l’équipe ont une grosse remise en question à faire.”

Julien HERVY (entraîneur Rueil Athletic Club) : “On a effectué un match solide. Cela ne s’est pas joué à grand chose. On a su bien tenir Suhard. On a bien défendu. A moins cinq points sur la fin, on a su revenir à hauteur pour arracher les prolongations. Ensuite, le 11-0, infligé d’entrée de prolongation, a fait la différence. Je pense qu’Angers a eu la pression et ils ont commencé à déjouer. Pour nous, c’est une très bonne opération d’avoir gagner à Angers. On conforte notre place en haut du classement, dans le cadre de notre objectif des play-offs.”

Cliquez-ici pour visionner le classement

 

Feuille de match

Feuille de match

Cet article a été lu 1359 fois.