USA Pouancé (DRH)AS Avrillé (PH) : 1-1 (Buts : Kevin Blin / Aurélien Lailler)

Les réactions :

Benoît LEBARON (responsable seniors AS Avrillé Football) : “Ce fut un bon premier match de préparation. L’objectif principal était de voir où nous en étions, tant sur le plan physique, technique, mais aussi tactique. En effet, le groupe a évolué et il y a quelques nouveaux visages avec des jeunes U19 qui voudront montrer de quoi, ils sont capables. De plus, mon projet de jeu apporte une autre nouveauté. On va pouvoir s’appuyer sur ce qui a été et ce qui n’a pas été aujourd’hui. Mais l’ensemble du match a été convaincant. J’ai une base intéressante pour travailler. Notre préparation est loin d’être terminée. Des potentiels joueurs du groupe 1 sont en phase de reprise ou n’ont pas encore repris le chemin de l’entraînement. On va donc monter en puissance tranquillement. Sur le match en lui-même, c’est un bon match de reprise avec de l’intensité et une volonté de bien faire. Évidemment et heureusement, il y a encore beaucoup de choses à améliorer. Je tiens à remercier le club du RC Ancenis et la ville d’Ancenis pour la mise à disposition des installations.”

Christophe LAGRANGE (responsable seniors USA Pouancé) : “En première mi-temps, nous faisons une bonne entame de match avec de bons mouvements et de bons enchaînements. Ensuite, nous accusons un peu le coup physiquement, dû à notre entraînement de la veille, assez intensif. L’équipe d’Avrillé a pris le dessus et nous avons eu du mal à ressortir le ballon. C’est sur un 0-0, que nous avons rejoint les vestiaires à la mi-temps. Ensuite, en seconde période, toujours avec beaucoup d’intensité de la part des deux équipes, j’ai dû effectuer quelques changements afin d’apporter du sang neuf. Malgré cela, c’est Avrillé qui ouvre le score, sur un énième coup de pied arrêté dangereux. Nous égalisons à la suite d’un bon enchaînement, à un quart d’heure de la fin du match. Nous finissons bien le match, avec l’opportunité, sur deux ou trois occasions, de doubler la mise. Malheureusement, on a manqué de lucidité dans le dernier geste.”

Cet article a été lu 1273 fois.