Rencontre avec Tony GEDOUIN, l’entraîneur du club de l’USJA Saint-Martin d’Aviré Louvaines, petit poucet du 5e tour de la coupe de France. Il nous présente son club, revient sur la saison dernière, nous raconte son bon début de saison et la belle aventure en coupe de France. Entretien.

Bonjour Tony, pouvez-vous, vous présenter ?

“Je m’appelle Tony GEDOUIN, j’ai 34 ans, je suis licencié au club de l’USJA Saint-Martin d’Aviré Louvaines depuis l’âge de six ans, c’est-à-dire depuis les années 1989-1990. J’ai joué au niveau de la Promotion d’Honneur dans les années 2004-2005 à 2009-2010, avec mon fétiche club d’enfance. Ensuite, j’ai eu une blessure au dos, donc c’était très compliqué de continuer à jouer à 100% et c’est à partir de ce moment-là, que le club m’a proposé le rôle d’entraîneur adjoint, que j’ai tenu pendant quatre saisons. J’avais également entraîné les jeunes pendant quatre saisons. Et c’est en milieu de saison dernière, du fait que l’entraîneur en place avait dû arrêter pour des raisons professionnelles, que le président m’a proposé le poste. C’est donc mes débuts en tant qu’entraîneur et responsables de la catégorie seniors.”

Présentez-nous votre club, ainsi que ses infrastructures ?

“Le club de l’USJA Saint-Martin d’Aviré Louvaines a été créé en 1989, suite à la fusion des clubs d’Aviré-Louvaines (1967) et de Saint-Martin (1959). A l’heure actuelle, nous comptons 256 licenciés. Cela comprend quatre équipes seniors, une équipe U19, une équipe U17, deux équipes U15, deux équipes U13, trois équipes U11, quatre équipes U9 et quatre équipes U7. A cela, on peut ajouter les dirigeants, les arbitres et tous les bénévoles. De plus, des nouveaux locaux (vestiaires, salle de réception et salle de rangement) sont en projet pour le club.”

Pouvez-vous, nous faire un bilan de la saison dernière ?

“Concernant la saison dernière, je n’ai pas toujours été avec l’équipe première. Malgré tout, il était déjà en cours de construction en vue de cette saison. D’ailleurs, nous avions réussi à faire quelques bons résultats en matchs de coupe, même si n’avions pas eu autant de réussite, qu’en ce début de saison. Au niveau du championnat, il était divisé en deux parties. Malheureusement, nous avons terminé dans la moins bonne partie, à savoir dans les six derniers du groupe de championnat.”

Pouvez-vous, nous faire un état des lieux, concernant l’intersaison, entre les départs et les arrivées ?

“Le groupe est resté le même mis à part l’arrivée de Nicolas Martin, qui a su trouver sa place en tant que gardien de but. Ensuite, je pense que les joueurs ont su faire une très bonne préparation physique, d’où notre forme et nos performances actuelles.”

Que pouvez-vous, nous dire, sur votre parcours en coupe de France ?

“On a débuté la coupe de France, sans pression et sans se prendre au sérieux, mais lorsque l’on a commencé à passer des tours, on s’est vite pris au jeu. Une fois passé le deuxième tour, on a bien vu que toute l’équipe réalisait qu’elle pouvait atteindre le fameux quatrième tour et avoir les fameux maillots. Ensuite, je pourrais dire que notre bon parcours n’est que du bonus, eh bien non, c’est aussi l’histoire du club, ce cinquième tour de coupe de France !”

Êtes-vous surpris d’être arrivé à ce niveau de la compétition ?

“On est toujours surpris, car on a toujours pris des équipes supérieures à nous, donc, on ne peut être que tout simplement ravi de la situation actuelle.”

Pouvez-vous revenir sur votre dernier match de coupe de France et l’engouement d’être devenu le petit poucet de la coupe de France ?

“Pour le dernier match, contre Sainte-Gemmes-sur-Loire (victoire 2-0), cela restait un match de coupe comme un autre, puisque l’adversaire n’avait qu’une division de plus que nous. Alors, on savait que tout serait jouable.”

Pouvez-vous revenir sur le tirage du cinquième tour et la réception de l’équipe du Vendée Fontenay Foot (la rencontre aura lieu, le dimanche 8 octobre 2017) ?

“Encore une fois, c’est un tirage historique pour le club, en recevant une formation de Division d’Honneur. Nous ferons de notre mieux pour accueillir cette équipe de Fontenay-le-Comte. Cette épopée est très très rêveuse. La coupe, c’est que du bonus. Ayant déjà vécu des moments historiques à l’époque, pour le club et pour moi-même, je souhaite le plus beau des parcours à l’équipe.”

Avez-vous des objectifs pour votre championnat en troisième division de district ?

“Pour le championnat, difficile de se prononcer au bout d’une journée, l’avenir nous le dira… Une chose est sûre, je souhaite passer des bons moments au club, avec les joueurs, le public et pour le reste, seul l’avenir, nous le dira.”

Avez-vous un mot de conclusion ?

“Je tiens à remercier tout le staff de l’USJA, car nous sommes très nombreux et sans toutes ces personnes, le club ne serait jamais arrivé là, où il en est aujourd’hui. Encore un grand merci à tous.”

Cet article a été lu 3321 fois.