Cet article a été lu 2123 fois.

Rencontre avec Grégory Maillet, le nouveau responsable seniors, du club de l’Églantine de Trélazé. Il nous donne les raisons de son choix d’avoir accepté ce challenge et ses ambitions sportives, en vue de la saison prochaine. Entretien.

Bonjour Grégory, pouvez-vous, vous présenter ?

“Bonjour, je m’appelle Grégory Maillet, j’ai 37 ans. Ma première licence au club me ramène au début des années 1990. J’ai connu quelques expériences dans d’autres clubs, notamment en tant qu’entraîneur de 2007 à 2010 au club de la Membrolle/Longuenée. La saison dernière, j’entraînais les U13 et U14 du club.”

Pourquoi avoir accepté ce challenge de reprendre la responsabilité de l’effectif seniors, du club de l’Églantine de Trélazé ?

“A la base, je n’avais pas imaginé reprendre le club, mais suite à l’arrêt de Jaafar Maskar, l’occasion s’est alors présentée et le président m’a alors fait cette proposition. Étant donné que le club de l’Églantine de Trélazé est le club de mon cœur, le choix fut assez rapide.”

Qu’allez-vous apporter au groupe seniors, la saison prochaine ?

“J’espère apporter aux joueurs mon expérience, mais aussi leur donner l’envie de se surpasser dans les efforts et d’avancer ensemble pour le club.”

Quels sont vos objectifs à cours et long terme ?

“Je souhaite réussir à transmettre ma passion et mon désir de faire grandir le club. L’arrivée du terrain synthétique sera, j’en suis certain, un vrai tremplin.”

Souhaitez-vous, vous investir sur le long terme ?

“Je ne vais pas me projeter sur le long terme pour le rôle d’entraîneur, car dans le foot tout va très vite, mais de toute façon, je suis au club depuis 25 ans et je compte bien y rester pour au moins autant de temps.”

Avez-vous déjà en vue des futures recrues ?

“En terme de recrue, j’ai des contacts avec plusieurs joueurs, mais il est encore trop tôt pour divulguer les noms.”

Pour finir, avez-vous un mot à dire aux joueurs actuels ou aux futures recrues ?

“J’aimerais dire aux joueurs actuels, mais aussi à ceux qui vont nous rejoindre, que le club de l’Églantine de Trélazé est un club familial qui grandit et que selon leurs performances, il peut grandir encore plus. Pour finir, j’aimerais également saluer Jaafar Maskar (pour qui j’ai une grande estime), car depuis deux saisons, il s’est donné à 200% pour le club.”