Les Angevins se déplaçaient chez le leader Orléans. La partie s’annonçait difficile et elle l’a été. Les Angevins ont bien résisté dans la première période (1-1). Un trou d’air (3-0) dans la seconde période a laissé penser que les Angevins allaient s’écrouler. Mais ils sont revenus à égalité, en infligeant un cinq à deux dans le troisième quart-temps, grâce à Laurent, auteur de trois buts. Hélas, le duo offensif Gallet/Renault sonnait le glas des espoirs de victoire angevine. Les joueurs de Thierry Hab se sont écroulés physiquement et encaissent six buts dans les dernières minutes du match.

Dans un premier quart-temps où chacune des deux équipes prend la température de la rencontre, c’est Angers qui débloque la situation avant de voir revenir les locaux sur une supériorité numérique. Les Angevins proposent un jeu en mouvement, mais n’arrivent pas à conclure leurs offensives, butant à plusieurs reprises sur SAUDADIER, le gardien de but Orléanais.

Alors que la seconde période ne réussit pas aux Angevins avec une défense manquant d’agressivité et des attaques dont les transmissions de balles sont approximatives, l’Entente en profite pour mener de trois buts à la mi-temps.

Il faut attendre la troisième période pour voir les partenaires de Vincent LAURENT réaliser une défense sérieuse et efficace, permettant d’être plus dangereux offensivement. La solidité défensive en périphérie permet aux Angevins de partir vite en contre-attaque et de conclure plus facilement. 

La dernière période s’accélère, les Angevins réalisent trop d’erreurs et voient Orléans s’imposer dans son bassin. Le manque de lucidité d’Angers laisse Orléans contrer les attaques angevines. Il n’a pas manqué grand-chose à Angers pour renverser la partie. Il reste un match capital face à Rezé, le 13 Mai à domicile, pour conserver la deuxième place.

 Fiche technique : ORLEANS – ANGERS  12-8 (mi-temps 4-1) : 1-1 ; 3-0 ; 2-5 ; 6-2

🏊 1-GEORGE (G), 2-MOREAU (2), 3-TANGUY, 4-MORVAN (1), 5- PROVOST (1), 6- DETAILLE, 7- LAURENT (Cap) (3), 9- CARL, 11- BRAULT (1), TURPIN.

Cet article a été lu 1718 fois.