Cet article a été lu 925 fois.

Rencontre avec Valentin FROGER, le capitaine de l’équipe première de la Vaillante d’Angers, depuis cette saison. Il nous raconte son parcours sportif, nous présente les objectifs de la saison et revient sur ses meilleurs souvenirs. Entretien.

Bonjour Valentin, pouvez-vous présenter ?

« Je suis au club de la Vaillante d’Angers depuis tout jeune et j’évolue toujours dans ce club à l’heure actuelle. »

Pouvez-vous, nous donner votre avis sur le club de la Vaillante d’Angers ?

« Le club de la Vaillante est l’un des clubs de la ville d’Angers dans lequel se trouvent de nombreuses équipes dans toutes les catégories avec un niveau global, qui ne cesse de progresser d’année en année et ce, du fait du travail de ses éducateurs qui permettent aux joueurs de pouvoir s’épanouir pleinement et de progresser par la même occasion. Ce travail permet aux joueurs du club d’obtenir une formation très correcte (aussi bien sportive que disciplinaire). Cela a permis au club de se placer parmi les meilleurs clubs au niveau régional. Tout cet investissement dans la formation paye, avec l’accession, cette saison, de la catégorie U19 au niveau du championnat National. C’est historique pour le club. »

Que pouvez-vous nous dire sur le groupe seniors depuis le début de la saison et sur ses résultats ?

« Dans la catégorie seniors, nous avons un large groupe pouvant nous permettre d’aligner trois équipes chaque week-end, avec même l’apport de certains joueurs U19. Concernant les résultats, ils sont assez mitigés dans l’ensemble avec des résultats inconstants qui, pour ma part, ne reflètent malheureusement pas du tout le niveau des trois équipes. »

Quels sont les objectifs pour cette saison ?

« Les objectifs des équipes seniors sont surtout d’évoluer dans des divisions supérieures surtout pour l’équipe b et c, qui jouent dans des divisions inférieures à leur niveau. Pour l’équipe première, l’objectif est d’obtenir des résultats constants également et de parvenir à se positionner dans la première partie du classement, place à laquelle elle doit largement prétendre. Nous souhaitons effectuer aussi un bon parcours en coupe de l’Anjou avec l’objectif de franchir le plus de tours possible, même si le prochain tour s’annonce difficile face à l’équipe de l’ES Segré, qui évolue à un niveau au-dessus du notre et qui est bien positionnée en haut de son championnat de Division d’Honneur. Malgré cela, nous allons mettre tous les ingrédients de notre côté pour faire face à cette équipe et pour prétendre, nous qualifier. Ce sera aussi un match particulier, car ce sera le retour de mon pote et ancien coéquipier, Abdessamad Ougrirane, que je vais affronter pour la première fois depuis son départ du club en fin de saison dernière, mais ce sera surtout un duel face à son petit frère Ayoub, j’attends cela avec impatience. »

Avez-vous des objectifs personnels ?
 
« Personnellement, mon objectif est de continuer à évoluer en DSR en enchaînant les bonnes performances personnelles et surtout collectives. Et puis, pourquoi pas, si j’en ai les capacités et la possibilité d’évoluer à un niveau supérieur. »
 
Que pouvez-vous nous dire sur votre entraîneur Jean-Michel Bourdeau ?
 
« Jean-Michel est l’entraîneur de l’équipe première depuis trois saisons. Il gère les entraînements seniors, accompagné de Yohann Chibani, depuis cette saison. »
 
Quel est votre avis sur le groupe seniors de cette saison ?
 
« Nous avons un groupe très homogène qui s’est rajeuni encore plus chaque année et qui a augmenté également en qualité. Depuis des années, la grande force de la Vaillante a toujours été le comportement de guerrier et la force de caractère. Il faut que cela continue surtout dans les moments difficiles. Quand j’étais plus jeune, je venais voir les matchs des seniors, le dimanche, et il y avait une ferveur particulière avec les supporters qui portaient les joueurs jusqu’à la dernière minute et cela transcendait les joueurs sur le terrain. C’est de là, que le stade a été défini comme le « chaudron » et que les équipes visiteuses appréhendent leur venue. Je pense que c’est en premier lieu à nous les joueurs de conserver ces valeurs et de continuer à se faire plaisir tout en faisant également plaisir à ceux qui viennent nous voir jouer. »
 
Vous êtes le capitaine de l’équipe première depuis cette saison, comment gérez-vous cette situation ?
 
« Depuis le départ de l’ancien capitaine, Abdessamad Ougrirane, partit en fin de saison dernière au club de l’ES Segré, Jean-Michel m’a alors proposé de prendre le brassard de capitaine. C’est à la fois une fierté et une marque de reconnaissance de la part de son entraîneur. Cette nouvelle fonction me donne plus de responsabilités au sein de l’équipe. Je me dois de montrer l’exemple sûr et en dehors du terrain, ainsi que d’encadrer la jeune génération qui arrive. »
 
Comment cela s’est-il passé ?
 
« Eh bien, le coach m’a désigné capitaine, dès le premier match officiel de la saison. C’était tout nouveau pour moi, car je n’y étais pas préparé et il ne m’avait pas du tout prévenu. Je prends cela comme une marque de confiance importante, puisque je n’ai que 24 ans. Je suis entre la nouvelle et l’ancienne génération, donc, j’essaie de remplir au maximum mon rôle. Je suis le premier à devoir montrer l’exemple alors je m’implique encore plus que les saisons précédentes et j’assumerais mon statut de capitaine tant que je le serais, tout en ne me prenant pas la tête. »
 
Quels sont vos meilleurs souvenirs sportifs ?
 
« Mes années en catégorie U19 ont été très intenses, puisque nous étions, avant d’être une équipe de football, une bande de potes avec un état d’esprit compétitif très fort, surtout dans la déconnade (y compris le coach Claude Gomis (rire)). Il y avait une ambiance parfaite, associée à des qualités individuelles fortes, ce qui ont permis de créer un collectif et une solidarité pour pouvoir monter les échelons jusqu’au plus haut niveau régional. Je n’oublie pas non plus mes premières saisons seniors durant lesquelles j’ai beaucoup appris avec différents coachs qui apportaient chacun leurs manières d’entraîner (Mustapha Frikech, Richard Guyon, Philippe Gravoueille, et Jean-Michel Bourdeau encore en poste). »
 
Avez-vous un mot de conclusion ?
 
« Le football est avant tout un sport collectif et chacun, à son échelle, doit y mettre du sien pour nous permettre que la saison se passe dans les meilleures conditions possibles. J’ai totalement confiance en mes coéquipiers pour vous dire que la saison est encore longue et que le meilleur nous attend. Je tiens également à souligner le travail des éducateurs, mais aussi des dirigeants, des bénévoles et des supporters qui sont font vivre le club, c’est très important. Je finirais par souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année à tous. »
 
Valentin FROGER
 
Né le 12 Juin 1993 à Angers.

Club actuel : Angers Vaillante SP.

 
IMG_2165

Valentin FROGER, avec le brassard de capitaine, a de nouvelles responsabilités depuis cette saison.