Cet article a été lu 1751 fois.

L’UFAB se déplace ce vendredi à Landerneau, avec l’opportunité de se donner un peu d’air à la première place du classement, toujours dans l’objectif de la remontée en fin de saison. Nous sommes allés voir l’une des plus jeunes joueuses de l’effectif, Maëlys MARTINET, afin qu’elle nous donne ses impressions sur la saison en cours et que vous appreniez à mieux la connaître.

Bonjour Maëlys, pouvez-vous présenter votre parcours pour commencer ? A quel âge avez-vous commencé à jouer au basket et quels clubs avez-vous fréquenté ?

« J’ai commencé le basket à quatre ans et demi à Saint-Nazaire (44). J’y ai joué trois saisons, avant de partir à Château-du-Loir (72) pour cause de déménagement, où j’ai joué trois saisons également J’ai ensuite été repérée par un recruteur du club de Coulaines (72) lors d’une détection et j’ai signé là-bas, car le niveau sportif était plus élevé. Ensuite, j’ai encore une fois déménagé et j’ai joué à Nantes-Rezé, en Minimes France. En 2014, j’ai été contactée par l’UFAB et j’ai décidé de tenter le coup ici. »

Vous avez commencé le basket très tôt, à quoi cela est-il dû ?

« Toute ma famille fait du basket, je baigne dedans depuis petite, donc en allant voir un entraînement de mon frère, j’ai voulu essayer et j’ai de suite accroché. J’ai essayé d’autres sports comme l’athlétisme, mais le basket est celui qui me plaisait le plus. »

Vous êtes l’une des joueuses les plus jeunes du groupe, comment s’est passée l’intégration dans ce groupe professionnel ?

« Au départ, on se posait des questions sur cette intégration avec Caroline GERMOND et Adèle DREANO-TRECANT, mais finalement cela s’est super bien passé et je remercie les filles du groupe de nous avoir mises en confiance comme cela ! »

Quelle analyse faites-vous de la saison en cours ?

« Globalement cela se passe bien, malgré une erreur marquante à Calais, nous sommes dans les clous pour atteindre nos objectifs, mais il ne faudra rien lâcher jusqu’à la fin pour monter. »

A titre personnel, vous commencez à emmagasiner un peu de temps de jeu cette saison, quel est votre ressenti ?

« C’est vrai que la saison dernière, je faisais surtout du banc, mais cette saison, je joue un peu plus, j’ai une dizaine de minutes par match en moyenne même si cela dépend du match et du niveau de l’adversaire. Par exemple, c’est possible que je ne joue pas beaucoup demain à Landerneau. Mais c’est intéressant, cela me permet de prendre en physique et d’apprendre aux côtés de joueuses professionnelles. »

Maëlys Martinet sous le maillot de l'UFAB.

Maëlys Martinet sous le maillot de l’UFAB.

Au cours de votre parcours, avez-vous des coaches qui vous ont marqué ?

« Oui, je pense tout de suite à Thierry MOULLEC, mon coach au Pôle Espoirs, et bien sûr à David GAUTIER, mon premier coach au niveau professionnel. »

Selon vous, quels sont vos points forts et vos points faibles dans votre jeu ?

« Mon point faible se situe principalement au niveau physique, notamment le haut du corps qui n’est pas assez développé, mais j’essaie de compenser par ma lecture du jeu, qui est selon moi mon plus gros point fort. J’essaie d’apporter des deux côtés du terrain. »

Vous avez des modèles dans le basket ?

« J’aime beaucoup le jeu de Diandra TCHATCHOUANG (internationale française évoluant à Bourges) et aussi Endy MIYEM (également internationale française qui évolue en Italie à Famila Schio). »

Pour finir, avez-vous un mot à adresser aux supporters de l’UFAB ?

« Oui, je voulais leur dire qu’ils sont au top, ils sont toujours là et cela fait vraiment plaisir. Il faut continuer ! »

Maëlys MARTINET

Née le 3 Octobre 1999.

Poste : 4

Carrière professionnelle : depuis 2016.

Club actuel : Union Féminin Angers Basket, depuis 2014.

Anciens clubs : BC Nazairien, CO Château-du-Loir, JS Coulaines, Nantes-Rezé Basket.