Cet article a été lu 294 fois.

En recevant Chartres, les champions de France en titre, La Vaillante faisait face à un beau défi.

La logique du classement n’a pas été respectée ce mardi soir. Les Vaillantais, deuxième au classement, ont vu les Chartrais, cinquième, leur infliger une cruelle défaite. Il faut dire qu’avec leur statut de champions de France en titre, les visiteurs se devaient de revenir à l’avant du classement et donc, l’emporter à Jean Bouin.

La Vaillante a subi la justesse de Chartres sur les quatre matchs disputés. Persson et Landrieu n’ont pas remporté le moindre set dans les deux premières manches, laissant Chartres mené 0-2. Lundqvist redressait quelque peu la situation avec une victoire glanée de justesse face à Lorentz (3-2). Le Suédois avait le mérite de remettre son équipe sur les rails. Mais il fallait encore remporter les deux derniers matchs. 

Tâche ô combien difficile ! Gerell, le leader chartrais se mettait une nouvelle fois en travers de la route des Vaillantais. Après avoir effacé Landrieu, le voilà de retour face à Persson pour un duel 100% suédois. Contre toute attente, Persson dicte sa loi durant le premier set avant de voir Gerell se réveiller un peu. Dans le troisième set, Persson reprend le dessus et pense même tenir son match alors qu’il mène 9-4 dans le quatrième. Mais Gerell revient à nouveau pour l’emporter 9-11. Et s’approprie la dernière manche pour conclure la rencontre. 

Battue 1-3, La Vaillante doit vite se reprendre pour accueillir sereinement Ostrava et un certain Panagiotis Gionis, samedi en ETTU Cup.

 

La Vaillante – Chartres : 1-3

Persson – Robinot : 0-3 (6-11 ; 10-12 ; 11-13)

Landrieu – Gerell : 0-3 (8-11 ; 11-13 ; 7-11)

Lundqvist – Lorentz : 3-2 (7-11 ; 11-6 ; 11-4 ; 10-12 ; 11-5)

Persson – Gerell : 2-3 (11-4 ; 8-11 ; 11-6 ; 9-11 ; 9-11)