Cet article a été lu 341 fois.

Rencontre avec Morgan BELNOU, l’entraîneur de l’équipe du Brissac Aubance Basket. Il revient sur la saison qui vient de s’écouler, nous parle du championnat de NM1 et nous donne ses objectifs pour la saison prochaine.

Bonjour Morgan, quel est votre avis sur votre première saison en championnat de NM1 ?

“Après un début de championnat compliqué (six défaites consécutives), le bilan de la saison est satisfaisant. On a terminé la saison contre une équipe de Chartres qui monte en Pro B. Il y a donc un peu de frustration, car on aurait peut-être pu avoir la même finalité. Malgré tout, on a effectué une bonne saison pour un promu en NM1. Les joueurs ont bien travaillé toute la saison, fait d’un bon jeu de partage. C’est le gros point positif. La notion de partage est primordiale pour moi. On a d’ailleurs été l’une des meilleures équipes en nombre de passes. On a produit un basket très intéressant. Je pense que le public a pris du plaisir en regardant nos prestations.”

Pouvez-vous revenir sur la série des quarts de finale contre l’UB Chartres Métropole ?

“Sur le match un, il y avait un peu de tension. On n’a pas pris la rencontre comme un match de play-offs, face à l’une des meilleures équipes du championnat. Concernant le match deux, on a vite plié la rencontre en gagnant avec quarante-quatre points d’écart. Puis, pour le match trois, on n’a pas fait un mauvais match et on n’est pas passé loin de gagner (défaite 103-94).”

Pourtant, à la fin de la saison régulière, plusieurs spécialistes vous voyaient comme l’épouvantail de ces play-offs ?

“On savait que l’on était sur une bonne dynamique, après notre très bonne fin de saison régulière. Mais je pense que l’on a manqué un peu d’essence, car on a dû cravacher jusqu’au bout pour atteindre les play-offs, au contraire de l’équipe de Chartres par exemple. Ils ont fini juste devant nous, mais avec cinq victoires d’avance, ce qui est beaucoup sur l’ensemble d’une saison régulière.”

Quel bilan faites-vous d’un point de vue personnel ?

“Une saison en NM1 est différente d’une saison en NM2, dans la tactique, dans la gestion des égos, il a fallu d’adapter pour proposer de nouvelles solutions aux problématiques. Le basket est un sport de statistiques individuelles qui donnent de la valeur à un joueur, où chacun doit progresser. L’aspect individuel ne doit pas nuire ou prendre le pas sur l’aspect collectif d’une équipe. Me concernant, c’est par le travail que l’on gagne la confiance de ses joueurs et leur respect. Chacun a adhéré à la philosophie de jeu mise en place. Mais je suis encore un jeune entraîneur et j’ai encore beaucoup à apprendre. Il ne faut pas oublier d’où l’on vient et se servir de cette bonne saison pour bien entamer la prochaine.”

Que pouvez-vous nous dire sur le club du Brissac Aubance Basket et sur les objectifs de la saison prochaine ?

“J’ai la chance de travailler dans un club où l’on a jamais senti de pression, malgré notre mauvais début de saison. On ne faut pas bousculer les étapes dans un contexte économique actuel délicat. Si la saison prochaine, on a l’opportunité de jouer les premiers rôles et de jouer la montée, on essayera de saisir l’opportunité, la question ne se pose pas. Malgré tout, avec la réforme du championnat de NM1, on n’aura pas trop le droit à l’erreur, avec les formules de plateau lors des huitièmes et des quarts de finale. L’objectif sera de jouer les play-offs, mais surtout de finir parmi les cinq premiers afin d’accueillir les plateaux de ces play-offs. Il est toujours important d’avoir l’avantage du terrain.”

Pouvez-vous nous parler de votre recrutement estival ?

“On n’a pas encore fini de rencontrer tous les joueurs en place. En général, le marché se décante un peu plus tard. Je souhaite travailler dans la continuité avec mon groupe actuel. Et pour en revenir avec la nouvelle formule de championnat, afin d’éviter un départ poussif comme la saison qui vient de s’achever, avoir déjà des joueurs que je connais et qui sont déjà dans l’équipe est important.”

Pour conclure, quelles seront vos futures ambitions au sein du club ?

“Je viens de resigner pour deux saisons. C’était une volonté du club et de moi-même. Comme je vous le disais précédemment, il ne faut pas oublier d’où l’on vient. C’est aussi grâce au club que j’ai progressé et nous souhaitions continuer l’aventure ensemble. La volonté du club est d’être dans une certaine continuité et aussi de développer la formation des jeunes, afin de garder cette identité de club. Et puis, cela me parle, car lorsque j’ai débuté en tant qu’assistant coach, je m’occupais des jeunes. Sur la dernière saison, j’ai intégré quelques jeunes aux entraînements et certains ont joué quelques matchs. Pour faire progresser la formation, on se doit d’avoir aussi de bons éducateurs, comme tout club doit avoir.”