Cet article a été lu 785 fois.

Rencontre avec Mohammed TAKHA, une figure de la course à pied dans le Maine-et-Loire. Il revient sur ses débuts dans la course à pied, nous fait le bilan de sa saison et nous donne ses conseils de sportif de haut niveau, pour ceux qui souhaiteraient débuter la course à pied ou pour augmenter ses performances. Enfin, il revient sur ses meilleurs souvenirs et sur ses différentes performances. Entretien.

Bonjour Mohammed, pouvez-vous, vous présenter ?

« Je présente, je suis Mohammed Takha et j’ai quarante ans. Je suis assistant de caisse à Carrefour Grand Maine Angers. Concernant mon parcours sportif, j’ai commencé la course à pied après mon arrivée en France en octobre 2001, pour mes études en Géographie « environnement ». Cela fait donc quinze ans que je pratique l’athlétisme. Avant, je ne faisais pas de sport et surtout je n’aimais pas courir. A l’école, j’étais toujours le dernier en endurance. »

Comment êtes-vous arrivé à la pratique de la course à pied ?

« Quand j’ai commencé à courir, j’y allais juste le dimanche pour m’occuper, me divertir et découvrir à ma manière la ville d’Angers. Un jour, au hasard d’un footing à l’étang Saint-Nicolas, j’ai fait la connaissance de « Philippe », un coureur qui m’a proposé de m’accompagner sur une course hors-stade, c’était la course des Coteaux-du-Layon à Saint-Lambert-du-Lattay, au mois de Juillet. C’était la première fois que je prenais le départ d’une course, alors je ne savais pas trop comment cela allait se passer, j’ai couru en baskets et en pantalon. Cette course a été pour moi un réel déclic, même si j’ai été courbaturé pendant trois ou quatre jours ! Ensuite, j’ai fait deux ou trois petites courses en pensant gagner des minutes sur chaque sortie. A la rentrée suivante, sur les conseils de mon ami Philippe, j’ai rejoint le SCO Athlétisme. Je pense que d’avoir rencontré Philippe m’a permis de tomber dans la potion de l’athlétisme comme dit Obélix ! »

Avez-vous été licencié dans des clubs ?

« J’ai été licencié jusqu’en 2015 à l’E2A et avant au SCO Athlé. Suite un problème de la hanche, j’ai été contraint d’arrêter de courir jusqu’au début de l’année 2017, puis j’ai repris tout doucement en non-licencié, sauf pour réaliser un 3000 mètres aux interclubs pour dépanner un ami d’Angers Athlé. Actuellement, je continue de courir en non-licencié, mais cela n’empêche pas de faire des séances avec des amis licenciés. »

Pouvez-vous, nous faire un bilan de votre saison sportive et avez-vous atteint vos objectifs fixés ?

« Pour le bilan de cette année, c’est plus que satisfaisant, car à la fin de l’année de 2016, je faisais à peine trente minutes de footing sans forcer avec mon Kiné, Yves Bescond. J’ai été aux anges de pouvoir recourir et sur certaines séances de retrouver le même niveau qu’en 2014, où j’avais battu mes records sur 3000m/5000m/10km. L’objectif de 2017, c’était de faire -35min sur 10km et j’ai réussi à faire 32’04. Durant l’année, j’ai participé à de nombreuses courses, où j’ai pu faire des podiums. Je pense que c’est l’année, où j’ai fait le plus de podiums de toute ma carrière : deuxième à Orvault, troisième à Luçon, deuxième à Sarrigné, troisième à Pellouailles-Angers, troisième à la course nature de Terrabotanica, deuxième aux 10km de Nantes, premier aux 10km de Beaufort, à Beaupreau et aux Grandes Foulées du Parc du cross-country du Courrier de l’Ouest et premier master au semi-marathon de Saint-Pol-Morlaix. Enfin, il y a quelques jours, troisième de la Ronde de Noël de la Meignanne. »
 
Quels seront vos objectifs pour 2018 ?
 
« Pour l’année de 2018, je vais me faire plaisir sur des courses du département ou de la région. Je vais essayer de faire mieux sur 10km, d’essayer de m’approcher des 31’30’’ et de participer à une course d’un niveau national tel que Marseille-Cassis ou Paris-Versailles… »
 
Quels sont vos objectifs à titre personnel en matière d’évolution, à court et long terme ?
 
« Les objectifs à titre personnel, c’est de pouvoir continuer à me faire plaisir à l’entraînement comme en compétition et de partager ce plaisir le plus longtemps possible. »
 
Que pouvez-vous, nous dire sur votre pratique sportive et sur la course à pied en général ?
 
« Tout au long de ma carrière, j’ai appris et j’apprends toujours pour m’améliorer. Je fais maintenant moi-même mes plans d’entraînements selon mes besoins et mon travail, je m’impose des séances dures comme des séances « cool ». Par contre, ce que je n’aime pas, c’est de faire de la préparation physique PPG, même si je sais qu’il est primordial dans notre sport. L’athlétisme est un sport individuel, tu ne peux compter que sur tes capacités pour arriver à passer la ligne d’arrivée, mais pour t’entraîner, tu peux le faire dans un groupe. Cela aide beaucoup pour progresser, échanger et préparer la course. Le jour J par contre, tu ne peux compter que sur toi-même pour tenir la cadence, alors comme me dit toujours Ali, un ami entraîneur : « entraînement difficile = course facile ». »
 
Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui aimerait faire de la course à pied ?
 
« Courir doit être un vrai plaisir avant toute chose et après ce plaisir te poussera petit à petit à faire toujours mieux. Pour débuter, rejoindre un club, c’est une très une bonne idée, car il y a plus d’ambiance et des conseils d’entraîneurs expérimentés. En plus sur Angers et aux alentours, nous avons une chance inestimable d’avoir de nombreux parcs comme l’étang Saint-Nicolas, le parc Balzac, le parc du Lac de Maine ou le parc de Pignerolle. »
 
Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui pratique la course à pied, afin d’avoir de bons résultats et s’améliorer, voir pour atteindre un haut niveau comme le vôtre ?
 
« Pour attendre le haut niveau…haha, Entraînement, entraînement et entraînement, il n’y a pas de secret, tu ne peux pas faire un bon repas sans les bons ingrédients, j’essaye de garder mes cinq ou six entraînements hebdomadaires, mais c’est parfois difficile avec mon travail. »
 
Quels sont vos meilleurs souvenirs sportifs ?
 
« Mes meilleurs souvenirs, j’en ai beaucoup à chaque course même si je ne gagne pas, car à chaque course, tu peux rencontrer des personnes exceptionnelles. Si je cherche un peu dans ma mémoire, je dirais tout d’abord mon record sur 10km à Langueux où je réalise 30’57, car je l’ai fait après ma journée de travail et pas à 100%, il y a aussi le 5000m où j’avais pour objectif de passer sous la barre des quinze minutes. Ensuite, je pense au marathon de Barcelone. Je le termine en 2h30’10. Je suis un peu déçu du chrono, mais je suis content de l’aventure avec des amis. Un autre souvenir que je n’oublierais jamais, c’est la Trans’Aq, une course de 240 km sur six étapes, c’est un genre de marathon des sables, mais cela se déroule en Aquitaine. C’est un ami, Jacques David qui m’avait embarqué dans cette aventure. Enfin, il y a mon titre de champion départemental de cross long seniors à Saint-Sylvain-d’Anjou, en 2013, c’était inattendu !! Et la cerise sur le gâteau, mon podium au championnat de France master sur 5000m où je termine deuxième. Sans oublier le groupe de midi mené par Jean-Jo Brecheteau, qui regroupe des athlètes de très bon niveau, des différents clubs d’Angers, en entraînement commun. »
 
Pour finir, avez-vous un mot de conclusion ?
 
« Tout d’abord, je remercie  les gens qui m’entourent et qui m’encouragent. Chaque jour, des clients du magasin ou d’ailleurs m’encourage et me félicite, cela me fait chaud au cœur. Je remercie également mes amis Chakib, Nicolas et Léa qui donnent de leur temps pour m’accompagner en vélo, pendant les séances longues et difficiles surtout quand je préparais le marathon. Je n’oublie pas Benoit, Flo et Ali pour les séances spécifiques. Je remercie aussi mon employeur Carrefour Grand Maine pour son soutien financier, cette année, TriRunning passion pour son partenariat, CHA (Construction du Haut-Anjou), Krys Luçon et enfin toute l’équipe de Passion Sports 49. »