Cet article a été lu 291 fois.

Pour ce quatrième match de quart de finale des play-offs de Ligue Magnus, Angers recevait à nouveau Rouen, avec l’objectif d’égaliser dans la série et de prendre sa revanche du match de la veille. Peut-être dû à la fatigue, vingt-quatre heures auparavant, Angers va mal rentrer dans son match et ne pas mettre assez d’intensité pour ouvrir le score. Les locaux n’avaient pourtant pas le choix, où ils auraient dû imposer leur rythme d’entrée. Les Angevins vont se faire surprendre par deux fois en trois minutes, à la fin du premier tiers-temps. Dans le deuxième tiers-temps, les Angevins vont se faire beaucoup trop pénaliser pour tenter de revenir au score. Ils en auront pourtant l’occasion à la suite d’une double supériorité numérique, mais sans réussite. Malgré cela, les Ducs vont avoir la force de caractère pour ne rien lâcher et à force de courage, ils vont réussir à revenir dans la rencontre et à égaliser. On pouvait penser, dû moins espérer, que le destin du match allait basculer du côté des locaux, mais ce ne fut malheureusement pas le cas. Sous l’euphorie d’être revenu au score, Rouen va doucher les espoirs adverses, en reprenant l’avantage, moins de trois minutes après l’égalisation angevine. Le dernier but rouennais sera anecdotique, où Angers aura tenté le tout pour le tout dans le money-time, en sortant son gardien de but.

A domicile, Angers n’arrive pas à prendre la mesure du match en ne profitant pas de trois supériorités numériques à son avantage. Rouen va profiter d’une perte de palet en zone neutre, pour récupérer le palet par l’intermédiaire de Nicolas Deschamps, qui bute une première fois sur Florian Hardy, mais il remise pour Anthony Guttig dernière la cage, qui n’a plus qu’à ajuster la mire à bout portant, la trajectoire étant déviée au passage par Alex Aleardi (0-1, 16’41). Puis, en phase défensive, Vincent Nesa intercepte la trajectoire de la rondelle et part seul au but. Il ne manque pas son face-à-face avec le gardien de but adverse pour doubler la mise pour son équipe. Sur l’action, Florian Hardy fait une petite erreur en laissant échapper le palet dans son but. Vincent Nesa sera assisté de Petr Hubacek et de Philippe Paquet (0-2, 19’19). Avec deux buts de retard, Angers ne va pas pour autant se décourager, mais aucun but ne sera inscrit durant la deuxième période. Les Angevins vont enfin concrétiser une de leurs supériorités numériques. A la suite d’un tir longue distance de Danick Bouchard, Matija Pintaric relâche le palet, Brian Henderson est présent au rebond et trouve le chemin des filets. Il sera assisté de Maxime Lacroix et de Danick Bouchard (1-2, 28’30). Belle action angevine, où sur une remise de Sonne Brett, Brian Henderson travaille bien devant la cage, tente sa chance, mais Matija Pintaric repousse la tentative, l’Angevin finit par servir Nicolas Arrossamena, qui n’a plus qu’à conclure dans le vide, tout seul au deuxième poteau (2-2, 30’47). Sous l’euphorie, Angers se faire à nouveau surprendre. Marc-André Thinel fait le tour de la cage angevine et sert sur un plateau Loïc Lamperier, qui marque d’un tir à mi-hauteur, face au but (2-3, 33’14). Dans le money-time, les Ducs vont tenter le tout pour le tout afin d’arracher la prolongation, en faisant le siège du camp adverse. Malheureusement, ils vont perdre le palet et Jodis Bedin inscrira le dernier but de la rencontre dans la cage vide (2-4, 59’17).

Retrouvez les réactions d’après-match en vidéo !

 

Les autres quarts de finale :

Mercredi 28 février – Match 4

  • Mulhouse 2-5 Grenoble (2-1 ; 0-3 ; 0-1)
  • Angers 2-4 Rouen (0-2 ; 0-0 ; 2-2)
  • Bordeaux 4-3 Gap (1-0 ; 2-2 ; 1-1)
  • Lyon 4-5 Amiens (0-0 ; 1-2 ; 3-2 ; 0-1)

 

lm J4 

 

Impression