Cet article a été lu 1397 fois.

A quelques heures du match aller de la demi-finale de play-offs de Ligue Féminine 2 face à Angers, nous sommes partis à la rencontre de David GIRANDIERE, l’entraîneur de l’équipe de Reims Basket Féminin. Il donne ses impressions avant cette demi-finale face à l’Union Féminine Angers Basket, son ancien club, et nous parle aussi de sa saison avec Reims. Entretien.

Bonjour David, comment abordez-vous la rencontre face à l’Union Féminine Angers Basket, en demi-finale de play-offs ?

« On va aborder le match dans les meilleures conditions possibles et sans pression. On ne sera pas favori, mais nous jouerons notre carte à fond. On souhaitera reproduire le jeu que l’on a depuis le mois de Décembre. Comme lors de la confrontation face à Toulouse, nous savons que le premier match ne sera pas décisif pour la suite, car il restera un match retour, voir un match d’appui. Dans le sport, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. On a bien su embêter Toulouse, alors pourquoi ne pas renouveler cela face à Angers. Depuis un mois et demi, on joue avec sept joueuses, il y a de la fatigue, mais on devra faire avec et être prêt mentalement. Il faudra jouer avec de l’envie et surtout ne pas subir le jeu adverse, si l’on veut espérer créer la surprise face à Angers, sinon cela risque d’être très compliqué pour nous. »

Pensez-vous que l’UFAB aura un avantage psychologique par rapport aux deux matchs gagnés en saison régulière contre vous ?

« Les play-offs sont une autre compétition que la saison régulière, même si cela reste les mêmes joueuses. On a gravi une petite montagne avec Toulouse et le calibre sera plus important face à Angers. C’est une équipe qui s’est donnée les moyens de remonter en Ligue Féminine avec de bonnes joueuses, l’UFAB sera favori, mais nous jouerons notre chance à fond. »

Vous allez retrouver une nouvelle fois la salle Jean Bouin d’Angers, cela sera encore une fois spéciale pour vous ?

« Émotionnellement, cela sera spécial de retrouver un endroit qui m’est familier et riche de nombreux souvenirs, où je retiendrais que les bons côtés. Je serais content de jouer devant ma famille et mes amis. Mais pendant le match, je serais concentré uniquement sur mon équipe. Ensuite, si Angers devait se qualifier, je serais un de leurs supporters pour la finale et pour leur saison en Ligue Féminine. »

Pouvez-vous revenir sur votre série en quart de finale des play-offs contre Toulouse ?

« Ce fut une opposition à rebondissements, car après avoir perdu le premier match à Toulouse (60-54), nous avons réussi à nous imposer chez nous (63-50). Ensuite lors du match d’appui, on a effectué un gros match et ce fut intéressant. On a été un peu emprunté au départ, avec la fatigue des dix heures de minibus, mais on a ensuite su contrôler la rencontre. C’est un exploit et une grosse fierté d’avoir réussi à nous qualifier pour les demi-finales, surtout avec un groupe de gamines, dans le sens de leur jeunesse, car nous sommes l’équipe la plus jeune de la Ligue Féminine 2. »

Même si la saison n’est pas terminée, que retiendrez-vous de votre saison ?

« Déjà je ne suis pas étonné de notre saison régulière, car nous avons joué avec nos moyens. On a réussi à bien jouer et je suis fier de notre parcours, au vu des budgets des autres équipes. Malgré la blessure de notre capitaine, on a su s’adapter à force de travail et de courage. Les joueuses ont su prendre leurs responsabilités, cela fait partie du sport. Cela a aussi permis aux autres joueuses de prendre de l’expérience pour la suite de leur carrière sportive. Il faut savoir que c’est la première fois, qu’une équipe qui ne finit pas dans le top 4 se qualifie en demi-finale de play-offs. Je retiendrais que nous sommes rentrés dans les objectifs fixés par le club et j’en suis satisfait. »

Pour finir, que pouvez-vous nous en dire plus sur votre départ de l’équipe de Reims Basket Féminin, en fin de saison ?

« Je regrette un peu que l’information soit sortie si vite dans la presse, alors que nous avons encore des matchs à enjeu à disputer… Dire que cela ne m’a pas dérangé, se serait mentir, mais les informations dans le basket féminin sont vite diffusées. Pour répondre à votre question, on a décidé avec le club, d’un commun accord, de finir la saison ensemble, puis d’arrêter notre collaboration en fin de saison. Mais pour le moment, je me concentre uniquement sur cette demi-finale, car c’est le plus important pour l’équipe. Mon avenir personnel passera après notre fin de saison. »

Ligue Féminine 2, demi-finales de play-offs, match aller.

Union Féminine Angers Basket Reims Basket Féminin

Date : Dimanche 22 Avril 2018.

Horaire : 15h00.

Lieu : Salle Jean Bouin à Angers.