Cet article a été lu 266 fois.

Après la fascinante découverte du sport au Moyen Age, dirigeons-nous maintenant vers la Renaissance, époque qui revalorise l’Antiquité, surtout en Italie de 1492 jusqu’au XVIII siècle, aux environs de la mort de Louis XIV (1715)…
 
Même si la Renaissance permet de remettre au goût du jour l’Antiquité, les Jeux Olympiques ne sont pas revenus. On y voit principalement la continuité des sports du Moyen Age, mais avec quelques subtilités. Par exemple, de nombreuses règles comme les tournois sont simplifiées afin que tout le monde puisse y jouer. Mais la Renaissance marque l’émergence des jeux « mentales ». Ces jeux étaient plus consacrés aux nobles comme les jeux de cartes (Frussi, Bassetta) mais aussi, les échecs tels que nous les connaissons au XVI et XVIIème comme les dames. Du côté des autres sports apparus plus tôt, on a le développement de l’épée vers l’escrime et de la soule vers le football, mais en gardant globalement un patrimoine sportif du Moyen Age. Néanmoins, certains sports ont été supprimés, considéré comme trop violent par le fait qu’il y avait aucune règle comme la soule. Ce dernier a, d’ailleurs, donné naissance à un autre sport, du côté de Florence, le Calcio Florentin !
 
Le Calcio Florentin, un jeu universel en Italie !
 
Le Calcio Florentin est un sport collectif qui a pour but de marquer le plus de buts à l’adversaire avec une équipe de 27. La plupart des matchs se passaient sur les places de marchés comme la piazza Santo Spirito, la piazza Santa Maria Novella et la piazza Santa Croce qui est en 1530, le terrain le plus prestigieux. C’est pendant les grandes festivités, comme le carnaval ou autres, que ce jeu fut joué, afin de le populariser un maximum. Bien que mondialement connu à partir du XVI siècles, ce jeu était considéré comme le plus violent du fait de l’absence quasi-totale de règles. Et parmi les nombreux joueurs du Calcio Florentin, on peut citer des personnalités très connues comme le pape Clément VII, Léon XI, Urbain VIII et aussi de nombreux Ducs comme celui de Toscane. Néanmoins, ce sport aura une fin, en janvier 1739 pour certains historiens avant la renaissance dans les années 1930, toujours à Florence.
 
Conclusion
 
La renaissance est une période qui a ouvert une nouvelle facette du sport, le mental. Les règles arrivent en masse et le sport devient plus structuré permettant à toute la population d’y jouer. Elle fait parfaitement la liaison avec l’époque moderne puisque les sports pratiquaient à la Renaissance seront développés pour devenir les sports d’aujourd’hui…