Cet article a été lu 711 fois.

Rencontre avec Jean-Michel BOURDEAU, le nouvel entraîneur du Foyer Espérance de Trélazé. Il nous fait le bilan de la saison à la Vaillante d’Angers et nous présente son projet trélazéen. Entretien.

Bonjour Jean-Michel, pouvez-vous, nous faire un bilan de la saison de la Vaillante d’Angers ?

“Nous avons effectué un maintien difficile à deux journées de la fin, dans un groupe de DSR où tout le monde pouvait monter comme descendre à part l’équipe de l’AS Sautron. Nous finissons la saison avec huit victoires en étant la deuxième équipe avec autant de victoires au championnat.”

Quels sont les points positifs et négatifs de la saison ?

“Pour les points négatifs, nous finissons avec l’avant-dernière défense et l’avant-dernière attaque, alors que l’on avait mieux à faire dans les deux domaines. Les points positifs sont le comportement des joueurs sur le terrain et le faible nombre de cartons. La satisfaction est aussi d’avoir pris quatre points sur six possibles contre le leader sautronnais et l’honneur de pouvoir dire que nous n’avons pas perdu contre eux.”

Et cela malgré une saison compliquée ?

“Sans avoir pu recruter, dû à la sanction d’arbitrage de l’an passé, nous avons réalisé la saison qu’il fallait pour maintenir le club au deuxième niveau régional et cela restera une fierté pour moi. Malheureusement, nos parcours en coupe n’auront pas été à la hauteur cette année. Nous avons chuté une fois encore aux portes du cinquième tour de la coupe de France, en huitième de finale de la coupe des Pays de la Loire et idem en coupe de l’Anjou contre des équipes de niveau inférieur à chaque fois, ce qui prouve que nous étions capables de nous surpasser que contre des adversaires supérieurs.”

Que retiendrez-vous de vos trois saisons en tant que responsable de la catégorie seniors ?

“Je retiendrais tout de même du positif de mes trois saisons à la Vaillante d’Angers et le sentiment du devoir “minimum” accompli. J’aurais aimé jouer les premiers rôles dans ce championnat de DSR et faire adhérer mes convictions de jeu et d’implication à des joueurs qui ont dans les pieds tout pour réussir, mais qui sans réflexion et sans discipline ne parviendront jamais à progresser. C’est cela qui me fait arrêter dans ce club et j’espère que mon successeur pourra réussir là où moi, j’ai failli et continuer la progression du club et de ces jeunes joueurs talentueux.”

Comment allez-vous aborder la nouvelle saison dans vos nouvelles fonctions au club du Foyer Espérance de Trélazé ?

“Au Foyer de Trélazé, j’aimerais continuer le travail déjà entrepris et relancer, avec tous les éducateurs et les dirigeants du club, une dynamique forte pour redorer le blason du Foyer. Je resterais sur mes mêmes principes de “beau” jeu, de discipline et de fair-play. J’ai beaucoup appris à la Vaillante d’Angers comme dans tous les clubs où je suis passé, je ne remercierais jamais assez chacun de ces clubs pour m’avoir donné la chance d’entraîner.”

Avez-vous un mot de conclusion ?

“J’ai une mention spéciale à mon club de toujours (l’Élan Sportif de Montreuil en Seine-Saint-Denis), les éducateurs et les dirigeants de ce club qui m’ont accueilli petit (à neuf ans) et qui m’ont donné l’envie d’encadrer tout en m’offrant la possibilité de passer mes diplômes. Au Foyer de Trélazé, je souhaite donner du plaisir à mes joueurs de venir aux entraînements et de la joie d’être ensemble, avec l’envie de progresser. Je souhaite que nos supporters assistent nombreux aux matchs, car nous proposerons des prestations cohérentes et attrayantes. Enfin, je souhaite m’installer durablement dans le club et y faire de belles choses.”