Cet article a été lu 375 fois.

Retour sur cette première partie de saison en présence d’Hugo FROGER, joueur de l’équipe de Handball de Sainte-Gemme-Sur-Loire (OHB). 

Pouvez-vous nous faire un résumé de ce début de saison 2017 / 2018 ? Les objectifs visés ont-ils été atteints ?

« Pour le club de sainte gemme, le début de saison est très positif en terme de résultats sportifs. Nous étions deuxième avant la dernière journée de championnat, nous avons perdu le dernier match à l’extérieur, donc, on est descendu cinquième. À ce niveau-là, tous les objectifs ont été atteints, car l’idée est d’arriver vers le haut du tableau, on n’a pas d’objectif de montée défini, cela n’est pas l’objectif du club, cela pourrait même nous mettre en difficulté, mais au moins de finir en haut du tableau. On a les capacités d’arriver à ce niveau-là, cela serait dommage de ne pas y être. On a eu quelques soucis en début de saison avec le départ de l’entraîneur. Un des joueurs les plus anciens a repris l’entraînement de l’équipe et joue toujours. C’est à lui que revient la décision finale de coaching lors des matchs. Il n’y a pas eu trop de blessés, tout s’est bien déroulé, le plan de jeu que nous avions défini au départ a été suivi donc les objectifs pour ce début de saison ont été atteints. »  

Que pensez-vous de vous, de votre performance, avec 72 buts marqués en neuf matchs ?

« Si nous marquons des buts, c’est aussi grâce à l’ensemble de l’équipe et si j’en marque un peu plus, c’est à travers les penaltys. Néanmoins, cette année tout le monde a un niveau que nous n’avions pas encore eu jusqu’à présent. On est arrivé à Sainte-Gemme, il y a cinq ans avec d’autres joueurs d’Angers, des Ponts-de-Cé, ce qui a donné un mélange de trois groupes avec celui déjà présent. Les joueurs de l’OHB ont été formés par ceux qui arrivaient de N3 et sont montés d’échelon en échelon jusqu’à arriver au niveau actuel. Aujourd’hui, on persévère pour maintenir ce niveau ! »

Quels sont les objectifs pour cette deuxième partie de saison pour l’équipe de l’OHB Sainte-Gemmes-sur-Loire ?

« L’année dernière, nous avons fini quatrième, très belle place, on était content. C’était une saison où nous avons crapahuté, on était dernier au mois de décembre. L’idée cette année, c’est de faire mieux, même s’il serait très difficile d’accéder à la montée, car cela demande beaucoup d’éléments supplémentaires que l’on n’a pas forcement. L’idéal, ce serait de  finir troisième. Cela serait parfait ! Si nous montons, il faudra étudier la question dans son ensemble, et voir comment on planifierait la saison suivante. Si jamais on s’écrase, l’objectif est de se maintenir, on ne souhaite pas descendre plus bas. On a des jeunes joueurs qui arrivent et d’être à ce niveau-là, permet de les former. C’est également une super plus-value pour le département. Aujourd’hui, il y a trois clubs : Segré, Angers-Noyant et nous, et cela permet d’avoir une opportunité de formation pour les jeunes qui n’accéderaient pas au club d’Angers-Noyant et également une porte de sortie pour ceux qui partent d’Angers-Noyant, qui se sont formés et qui veulent garder un bon niveau. Si jamais on descend, on leur apporte moins cette solution. »

Vous êtes actuellement cinquième de votre poule en devançant seulement d’un point votre futur adversaire, Les Olonnes Vendée Handball. Une petite appréhension ?

« Une appréhension, non, parce que nous connaissons les joueurs comme eux nous connaissent. Ils ont un super joueur qui jouait à Angers avant et qui est de retour dans l’équipe d’OVH. Il fait partie des joueurs qui sont au-dessus du lot et c’est comme cela que fonctionne l’équipe. Je veux dire par là que tous leurs joueurs ne sont pas forcément au niveau des nationales, mais ils ont des joueurs tellement au-dessus du lot de la N3 que si ces joueurs-là jouent bien, ils sont difficilement prenables, il faut donc bien penser la chose stratégiquement. Mais nous savons d’où vient le danger donc nous n’avons pas d’appréhension face à cette équipe. Par contre, ce sont des week-ends où les joueurs partent en vacances et il faut que tout le monde puisse être rentré pour pouvoir jouer ! »

Un petit mot pour conclure ?

« L’OHB Sainte-Gemmes-sur-Loire est un club qui accueille pas mal de monde, des baby-hand au loisir, à partir de trois ans. C’est un club qui a toujours accueilli toutes les personnes qui se sont présentées, un club familial. On peut se comparer au club de Pouzauges, à plus petite échelle bien sûr, mais l’engouement du hand se retrouve à Sainte-Gemme quand tu as quatre cents supporters qui crient pour nous encourager à chaque match. Certains supporters n’ont pas raté un match de ce début de saison, que ce soit ici ou à l’extérieur. On tient à cette image de club accueillant, à rester un club familial, cela nous donne envie d’être encore meilleurs ! »