Cet article a été lu 605 fois.

Les fêtes de fin d’année finies, retour à la compétition pour l’UFAB 49 avec un déplacement à Chartres pour la reprise. David Gauthier nous fait le plaisir de répondre à nos questions. Bilan de première partie de saison, objectifs de la deuxième, retrouvez l’interview d’un entraîneur qui s’est donné pour objectif principal :  la montée en LFB (Ligue Féminine de Basketball).

Bonjour David GAUTHIER, à la trêve, vous êtes actuellement troisième, à un point de Landerneau et ex aequo avec Toulouse, neuf victoires pour trois défaites, quel est votre bilan pour cette première partie de saison ?

« Le bilan est très correct. Ensuite, la dernière défaite à Calais, on l’a en travers de la gorge. Sinon, on est standard, on savait qu’il fallait créer un groupe, en plus, on a limité la casse en jouant sans notre américaine (Kaylon WILLIAMS, problème au genou qui l’a écarté des terrains). »

Une défaite à domicile seulement, contre Toulouse, le deuxième. Cela fait partie des objectifs de récupérer le maximum de points à la maison ?

« Après il faut récolter des points tout courts, cela passe aussi par les matchs à domicile c’est sûr. Si l’on peut ne plus perdre tant mieux, car en plus devant notre public, c’est toujours plus agréable de gagner. »

La statistique : 659 points encaissés. Vous êtes la meilleure défense du championnat (devant Toulouse qui est à 660 points). C’est essentiel pour vous la défense dans le jeu ?

« Oui, parce qu’on a dit que l’on voulait défendre dur pour se libérer en attaque. C’est aussi le point d’ancrage. L’adresse, ça va, ça vient alors qu’en défense, c’est possible d’être régulier. »

En deuxième partie de saison, vous allez à Chartres (demain, samedi 13 janvier), le week-end d’après, vous recevez Arras (vendredi 19 janvier, 20h00 à l’ARENA LOIRE TRELAZE). Ce sont des équipes de bas de tableau qui ont besoin de points. Cela va être des matchs importants des deux côtés.

« Ce sont des équipes de bas de tableaux, qui ont eu beaucoup de blessés et qui sont censées jouer le haut de tableau. Chartres notamment, récupère ses blessés. Cela va être un bon test, si l’on est capable de faire un bon match là-bas et de l’emporter, on lancera bien l’année 2018. »

À la fin janvier, il y a aussi le déplacement à Landerneau, actuel leader…

« Oui, pour l’instant c’est encore un peu loin. Déjà il y a un premier obstacle : Chartres et après, l’idéal serait de parvenir à Landerneau avec le maximum de victoires possible. »

Quels sont les objectifs pour la deuxième partie de saison en plus de la montée ?

« Non, rien en particulier, juste se préparer pour pouvoir être au top pour les play-offs. »