Cet article a été lu 1239 fois.

Avec notre nouveau volet « Au Cœur d’une Passion », nous aurons à cœur de vous présenter des sports, des évènements ou encore des clubs sportifs qui caractérisent le sport amateur et qui en font votre passion. Cette rubrique vous présentera donc les plus passionnés ainsi que leur sport, accompagnés comme toujours de photographies et de comptes rendus.

Ce premier épisode nous amène à découvrir le Floorball avec les Bandits de Bouchemaine. Le floorball vous avez dit ? Littéralement « la balle au sol ». Encore un sport de balle me direz-vous ? Y’en a marre des sports de balles et de ballons ! Mais pourquoi toute cette violence, pour ce sport américain et popularisé par les pays d’Europe de Nord ? Laissez-moi vous présenter le petit cousin du hockey sur glace à travers la première compétition organisée par le club de Bouchemaine, réunissant petits et grands au cours du week-end de ce début décembre.

Ne vous y fiez pas car si on enlève les protections que les patineurs du hockey sur glace portent durant leurs rencontres, le floorball est un sport rapide, technique et diablement spectaculaire. Six joueurs, dont un gardien, s’affrontent sur un terrain aux dimensions identiques que celles du handball, mais entouré d’un « rink » (comprenez petite balustrade). Les balles au sol peuvent atteindre la vitesse de près de 100 km/h. Normal dès lors que les gardiens de but soient les seuls joueurs protégés sur le terrain.

Ce we avait donc lieu le grand tournoi de Bouchemaine divisé en une compétition pour les jeunes pouces le samedi, suivie du tournoi régional pour les adultes le lendemain .

Côté futures prodiges, pas moins de 8 équipes qui se rencontrent sous les applaudissements motivés de leurs parents et spectateurs. Ainsi les équipes des Ponts de Cé, Renazé (venue avec deux équipes), Nantes, Montbazon (venue également avec deux équipes) et enfin Bouchemaine, montrent que ce sport n’est plus seulement réservé qu’aux adultes. Des champions et championnes, car oui ce sport est encore mixte, à la course de la petite balle à trous avec leur crosse, à peine plus haute qu’eux. Mais quel plaisir à les voir évoluer avec autant de passion et de force, aussi déterminés que leurs comparses qui courent après des ballons de football ou de basket, ou encore qui tapent dans leur raquette la petite balle jaune. De la joie encore quand cette balle à trous rentre dans le but adverse car oui, le plaisir est aussi d’aller marquer ce fameux but pour montrer aux copains que ce sport est tout aussi intéressant et physique que les autres.

A ce jeu-là, les Mini Bandits de Bouchemaine resteront maîtres de leur forteresse en battant en finale une très belle équipe de Renazé. Avec une victoire acquise à 16 secondes de la fin du temps réglementaire, les jeunes ont ouvert la voie à leurs aînés qui allaient fouler le parquet dès le lendemain, pour leur journée de championnat régional.

Cinq nouvelles équipes, accompagnées de l’hôte de la journée, s’affrontent donc en cette journée de dimanche. Cholet, Nantes, Le Mans, Renazé, Les Ponts de Cé et Bouchemaine concouraient pour lancer leur saison de championnat local. Les Bandits rentraient dans ce tournoi en remportant leur premier match de la journée 2 à 0 face à de vaillants Nantais. Deux réalisations pleine de réalisme de la part des locaux. Suivie d’une victoire sans appel contre Le Mans, 8 à 1. De bonne augure cette superbe organisation, bien orchestrée par une armée de bénévoles toujours prête à aider pour regarder et pratiquer leur passion.

Avec des valeurs telles que le collectif, une discipline accessible à tous, un sport complet et le fair play toujours présent entre chaque acteur, le Floorball est régulièrement pratiqué par un nombre de personnes dépassant largement la barre des deux millions à travers le monde, tant il est enraciné dans certains pays et en forte croissance aux quatre coins du globe. En Suède, pays qui lui a redonné ses lettres de noblesse, on l’appelle innebandy et c’est le sport national. En Suisse, on parle d’unihockey, et c’est désormais le deuxième sport collectif derrière le football.

En France, la graine du floorball a été plantée fin 2002. Aujourd’hui, la Fédération Française de Floorball rassemble près de 2.000 licenciés dans une quarantaine de clubs, partout en France. La croissance du nombre de joueurs s’accompagne de celle du nombre de bénévoles qui œuvrent sur tous les chantiers du développement : formation, arbitrage, encadrement des enfants, pratique féminine, communication, organisation de compétitions officielles et amicales.

Résumons: le floorball est un sport collectif de crosse qui s’apparente au hockey sur glace, duquel il tire ses règles. Les principales différences se situent dans le fait que le floorball se pratique en gymnase, sans patin et que les contacts y sont prohibés. L’un des avantages du floorball est l’accessibilité de ce sport. En effet, avec une simple crosse, les nouveaux venus prennent immédiatement du plaisir à jouer. De plus, l’absence de contact permet la constitution d’équipes mixtes. Les valeurs de respect et de fair-play sont la base de ce sport.
Deux équipes, composées d’un gardien de but et cinq joueurs de champ, s’affrontent au cours de trois tiers-temps (deux pour le championnat régional) de 20 minutes, sous la direction de deux arbitres. Du fait de l’intensité de l’effort, une formation comprend un certain nombre de remplaçants regroupés en « lignes » de 5 joueurs et effectuant des rotations régulières et illimitées : 2 défenseurs, 1 centre et 2 attaquants, en plus du gardien de buts.

Qui a dit que ce sport n’était qu’un simple sport de balle ? Je vous invite à y participer et à y prendre goût ! 

A la fois tactique et technique, vous voici présenté le Floorball

Notre interview décalée de …

Sébastien Petiot 

Qui es-tu ?  Sébastien Petiot, président des bandits du Bouchemaine Bloorball club depuis sa création en avril 2016. Je dirige également une entreprise dans le domaine de l’informatique depuis bientôt 14 ans, marié à une femme parfaite (lol) et père de 2 enfants adorables (quoi que je ne dis pas ça tous les jours).

En dehors du sport, tu fais quoi dans ta vie ? Je suis cinéphile depuis mon adolescence  donc je regarde beaucoup de séries et de films, je vais souvent au cinéma que ce soit en famille ou entre amis. Et sinon je suis un vrai geek ( à la fois fan de Star Wars, de Marvel, de jeux vidéos et j’en passe). Je me suis mis à l’airsoft depuis quelques mois et on envisage de monter une team bandits avec quelques potes du club aussi.

Qu’est-ce qui t’énerve le plus dans la vie ? Et dans le Floorball ? Les conducteurs trop lents, les personnes qui font du bruit en mangeant, quand vous commandez un coca et qu’on vous rapporte un pepsi, bref tout un tas de chose encore. Au niveau du floorball, c’est Max un de nos jeunes joueurs issu du hockey, il a une telle aisance crosse en main que cela nous énerve tellement il est à l’aise, mais on est surtout très fier d’avoir un joueur de ce calibre dans notre effectif. Plus sérieusement, il ne m’énerve pas du tout c’est surtout un clin d’œil à cette génération de talents.

Que sais-tu faire que peu de gens peuvent faire ? Promis vous me demandez pas de le faire !!!!! J’arrive à bouger mes oreilles à la Mr Bean…

Dieu créa la femme. T’aurais créé quoi toi ? Un mélange entre Scarlett Johansson et Natalie Portman rien que pour le plaisir des yeux.

A part Mireille Mathieu et Pierre Perret, t’écoutes quoi en boucle dans ton MP3 ? C’est quoi un mp3 ? Jamais entendu parler. Plus sérieusement, en ce moment je suis dans ma période Sam Smith et j’écoute quelques vieux morceaux de soul des années 70. Vive Spotify… Ah sinon tu as oublié Demis Roussos et Michelle Torr dans ta liste.

C’est quoi la compétition qui t’a le plus marqué ? La finale de ligue des champions 99 entre ManU et le Bayern de Munich ou le Bayern menait au score jusqu’à la 91ème avant que les deux remplaçants de luxe de l’époque (Teddy Sheringham et Ole Gunnar Solskjaer ) marquent et offrent la victoire à United, un club que je supporte depuis gamin.

Raconte-moi une anecdote où tu t’es retrouvé totalement ridicule… J’ai demandé à une amie à quel moment elle devait accoucher, elle me dit «  j’ai accouché il y à 3 semaines » bref ce moment que j’aimerais oublié tellement j’étais mal à l’aise.

ET SI…

tu étais quelqu’un d’autre  J’hésite entre mes deux idoles, Mohamed Ali et Ayrton Senna…

tu participais à une téléréalité… Sans doute Takeshi’s Castle, une émission Japonaise qui passait dans les années 80-90 créée par le le réalisateur Takeshi Kitano qui était plus une sorte d’Intervilles à la sauce japonaise qu’une télé réalité mais je ne suis pas très calé en matière de télé réalité et d’émissions du genre. Mais celle la était un peu déjantée, ce que j’adore.

tu gagnais à l’Euromillions ou un truc comme ça Construire une salle de floorball pour les bandits…

tu étais acteur… J’hésite entre Robert de Niro et Tom Hardy

tu étais président de la République De la République Française ? Non je serai plutôt Jack Nicholson dans Mars Attacks. S’il faut rester sérieux, j’aurais plutôt choisis Lincoln pour ce qu’il a fait dans l’une des pires crises des Etats Unis.

DANS TON CLUB:

Quel est ton surnom et pourquoi ?   Seb ou « Président » mais c’est juste parce que ça me gonfle et que certains apprécient de me taquiner avec ça.

C’est qui ton meilleur pote ? JOKER !!!! Si je cite un nom, les autres vont me sauter dessus et m’allumer à la lecture de cet article. Je vais dire que j’aime tout le monde même si…..LOL

C’est qui le meilleur dans son rôle ? Incontestablement Ben qui fait un excellent waterboy depuis son arrivée au club, il y a aussi Lauriane pour son féminisme engagé au sein du club.

T’aimerais être à la place de qui ? Olive bien sûr, c’est notre gardien, il a la belle vie dans ses buts, toujours posé à genoux ou allongé devant le but, bref une place de rêve.

Quel est ton meilleur souvenir au Floorball ? En 6 ans de floorball, j’ai beaucoup de souvenirs car j’ai fait partie d’Anjou Floorball avant de lancer les bandits et j’ai passé de supers moments, rencontrer des gens d’une gentillesse inouïe. Deux fois par semaine quand on se retrouve aux entraînements, c’est un vrai moment de détente et de plaisir, c’est avant tout un club familial ou la bonne ambiance est obligatoire.

 

 

Reportage et crédits Photo de Kévin Acari 

 

Toutes les photos de ce we sur https://photos.app.goo.gl/7l1yMXKYNhM1aBed2 et d’autres à venir !
 

Conquis par ce sport ? Nous vous laissons en découvrir d’avantage sur le site internet du club de Bouchemaine ou en contactant leurs responsables ( communication.bfc49@gmail.com ). Ou encore n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la fédération www.floorball.fr.

 

Envie de nous faire partager votre passion ? Nous sommes disponibles sur notre page Facebook, Twitter, Instragram ou encore par mail ( contact@passionsports49.com )